Comportements antisociaux chez les chiens: comment les traiter

Chien couché sur le sol.

Une mauvaise éducation ou certaines expériences traumatisantes peuvent amener un chien à acquérir comportements antisociaux, étant le résultat à de nombreuses occasions de la peur envers les stimuli qui les entourent. Heureusement, ces types de comportements peuvent disparaître si nous appliquons les techniques de formation appropriées.

Comment reconnaître un chien antisocial

Un chien avec ce genre de problème réagit étrangement aux relations avec les autres. Il peut s'enfuir et se cacher derrière son propriétaire, aboyer ou réagir de manière agressive. Le plus courant est qu'il montre nerveux et effrayé lorsque d'autres personnes ou animaux s'approchent de lui, ce qui peut conduire à des situations de conflit, telles que des attaques et des morsures. Pour cette raison, il est essentiel d'agir le plus rapidement possible.

Que faire?

Le processus de socialisation chez un chien présentant ces caractéristiques peut être long et compliqué. Cela implique un gros effort de notre part, et nécessite la mise en œuvre de quelques conseils:

1. Exercice physique. Les longues promenades sont essentielles pour que le chien se sente psychologiquement équilibré, ce qui est la clé de sa sociabilité. De plus, sortir et découvrir d'autres environnements vous aide à augmenter votre capacité à interagir avec les autres. Il faut toujours le porter en laisse et, s'il mord, avec une muselière (au moins pendant un moment).

2. Contact avec d'autres personnes et animaux. Nous devons faire particulièrement attention au cours de ce processus. Nous devons rapprocher le chien des autres petit à petit, en gardant nos distances et en demandant toujours la permission. L'idéal est d'inviter nos amis chez vous, car le chien se sentira plus en sécurité dans sa propre maison. Si nécessaire, nous utiliserons la laisse et la muselière lors de ces petites séances de socialisation.

3. Renforcez les ordres de formation. Cela nous aidera à mieux contrôler l'animal et à gagner en autorité. Nous pouvons passer environ 15 à 20 minutes par jour à pratiquer les commandes de base, telles que «s'asseoir», «rester» ou «lâcher prise»; avec le temps, nous remarquerons une amélioration.

4. Restez calme. La tranquillité et la fermeté seront nos grandes alliées au cours de ce processus. Crier et perdre nos nerfs ne nous fera aucun bien, car de cette façon, l'anxiété de l'animal augmentera et nous aggraverons le problème.

5. Aide professionnelle. Parfois, il est nécessaire de se tourner vers un éducateur professionnel, surtout en cas d'agressivité. Il saura nous conseiller sur la situation et vous indiquera quelles sont les stratégies à suivre dans le cas spécifique de notre animal de compagnie.

 


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.